En route vers la transition énergétique du territoire

A l’heure d’une profonde remise en question du modèle de société basé sur une consommation effrénée des énergies fossiles, la Wallonie picarde a choisi un tout autre chemin. Avec la mise en place de nouveaux modes de production et de consommation, elle a définitivement amorcé le virage de sa transition énergétique.

Equipement de parcs éoliens en articulation avec les zones d’activité économique

En juin 2011, la Wallonie picarde inaugurait son premier parc éolien situé au cœur d’une zone d’activité économique. Une première en termes de localisation et de partenariat (en l’occurrence ici une intercommunale, un groupe privé et une coopérative citoyenne. Depuis lors, d’autres projets continuent à voir le jour augmentant ainsi progressivement la capacité de production d’énergie renouvelable et contribuant, dans le même temps, à réduire la quantité de CO² émise dans l’atmosphère. La volonté étant d’inscrire les zones d’activité économique dans le développement durable pour évoluer, à terme, vers des éco-zonings.

 

Développement d’unités de production d’énergie verte

En parallèle avec les développements industriels, des champs d’éoliennes voient également le jour en différents endroits du territoire en association avec certaines communes. Parmi les autres sources de production d’énergie verte, des mini-centrales photovoltaïques sont également implantées en toiture des bâtiments du patrimoine immobilier des intercommunales. Des installations qui sont peu à peu complétées pour augmenter la puissance et, dans la foulée, la part d’autoproduction en électricité verte.

 

Crédit photo: Ipalle