La mise en œuvre d’opérations de revitalisation d’envergure

Guidée par une volonté de mettre ses centres urbains en adéquation avec les évolutions démographiques, environnementales et technologiques, la Wallonie picarde a mené, et mène encore, toute une série de projets de revitalisation urbaine.

Restauration de la Cathédrale de Tournai et revitalisation urbaine du quartier cathédral

Edifice reconnu par l’UNESCO au titre de patrimoine mondial de l’humanité, la Cathédrale Notre-Dame de Tournai, pièce maîtresse pour l’attractivité de la Wallonie picarde, a fait l’objet de travaux de restauration colossaux. Dans l’optique de faire du quartier cathédral un véritable pôle de développement urbain, une revitalisation urbaine d’envergure a également été menée afin d’améliorer le cadre de vie, soutenir le tourisme, favoriser le développement du commerce et de l’Horeca et inciter le réinvestissement immobilier en centre-ville.

 

Grand-Rue de Lessines : l’axe majeur de la ville complétement rénové

Plus qu’un changement esthétique, c’est une optique de développement et d’attractivité qui a guidé la rénovation de la Grand-Rue de la ville des Cayoteux. L’objectif étant de réaffirmer le rôle majeur de la Grand-Rue dans le fonctionnement urbain du centre-ville tant sur le plan commercial que touristique. Recouvrement en porphyre (la pierre locale), mobilier urbain, éclairage public, … ce lieu de passage est désormais un lieu de vie.

 

Finalisation de la jonction des deux parcs : plus de 10 hectares de nature au cœur de Mouscron

Quand il s’agit d’aménager la cité, les espaces verts ne sont pas une option. Ils sont une nécessité ! Les enjeux ne sont pas seulement paysagers, ils sont sociétaux. Les espaces verts participent à l’embellissement urbain et sont bons pour l’environnement. Ils sont l’assurance d’un meilleur cadre de vie pour tous. A Mouscron, ces bienfaits de la nature ont notamment été matérialisés en août 2019 par l’union des deux parcs communaux pour offrir une belle étendue verte de plus de dix hectares au cœur de la ville.
Un joli symbole pour ce site où le premier arbre a été planté nonante ans plus tôt, dans les années 30. Mouscron passait alors du statut de village à celui de grande ville industrielle et les responsables politiques de l’époque ont créé le parc communal pour que le bien-être accompagne cette mutation majeure. Près d’un siècle plus tard, c’est la même dynamique qui a animé le Collège communal mouscronnois conscient que sa population aspirait à passer du bon temps dans une ville embellie par la verdure. L’élargissement de l’empreinte du parc et la cohésion de son ensemble a fait l’objet d’un travail par phases. Une première consacrée aux espaces verts et à la sécurisation. Une deuxième concernant la mobilité et la voirie en veillant à remplacer l’égouttage, rénover les trottoirs et l’éclairage ou en s’assurant de l’accessibilité aux cyclistes et aux PMR. Plus que jamais le parc communal est la pièce maîtresse du réseau vert de la Cité des Hurlus. Il est le point d’ancrage de cette trame végétale récemment récompensée par le label « Wallonie en Fleurs ». Il est le point de départ de la coulée verte qui rejoint le Château des Comtes. Le parc est acteur de l’attractivité de la ville. Un lieu de préservation de la biodiversité, un endroit paisible et soigné. Espace de rencontre en plein air, il est sûr et rassurant, dépourvu de tension sociale. Espace de détente et de récréation, il est propice à la promenade et à la découverte de la flore et de la faune. Au centre de cette union des deux parcs, la Ville de Mouscron a construit du « Central Parc ». Une salle polyvalente flambant neuve qui permet aux promeneurs de s’offrir une pause rafraîchissante ou requinquante au confort de son intérieur ou de profiter de la quiétude de la terrasse donnant sur le nouveau parc et ses fontaines.

 

Une Grand Place flambant neuve à Péruwelz

Autrefois réduite à un lieu de transit, la Grand-Place de Péruwelz, inaugurée le 15 juin 2012, offre désormais un tout autre visage. Le projet, qui donne la part belle à la végétation, aux terrasses et bancs publics en bois, confère au lieu une plus grande convivialité. Un amphithéâtre permet d’accueillir des manifestations sur la place devenue lieu de rassemblement et facteur de redéploiement économique de la ville. La traversée de Péruwelz se révèle aussi plus attractive et plus sécurisante.

 

Crédits photos: Wapict, Ville de Mouscron, Ideta