Des évènements qui participent à l’ouverture du territoire

La Wallonie picarde est une région riche en productions événementielles qui sont ses meilleurs ambassadeurs.

Ramdam, le Festival du film qui dérange

En janvier 2011, la Wallonie picarde innovait en créant le premier Festival du film qui dérange. Au fil des ans, le succès s’est fait grandissant avec une fréquentation sans cesse en hausse (en une décennie, le nombre de spectateurs est passé de 4.000 à plus de 34.000). Fruit d’une collaboration entre Imagix, le Conseil de développement, la Ville et la Maison de la Culture de Tournai, le Ramdam est, sans conteste, l’un des évènement phares du territoire.

 

Les (rencontres) « Inattendues » de musiques et philosophies

Chaque dernier week-end d’août, ce festival associe philosophes et musiciens à travers une vingtaine de spectacles dans des lieux patrimoniaux de la Ville de Tournai favorisant le dialogue et les échanges interculturels entre Orient et Occident mais aussi l’ancrage local. Fils rouges du festival : il s’agit de musiques (toutes les expressions musicales), associées à la philosophie, dans un esprit de rencontre et de tolérance, dans des lieux patrimoniaux tournaisiens d’exception scénographiés, intégrant environ 25 créations inédites, des activités pour enfants, une convivialité festive et un piquenique philo-musical. cet évènement crée une activité culturelle d’envergure internationale pendant la période estivale et donne une visibilité internationale au festival, à la Wallonie picarde et à la Ville de Tournai.

 

Euraphis

Plusieurs villes de Wallonie picarde, Ath, Enghien, Lessines et Tournai, ont participé au projet transfrontalier Euraphis dont les principaux objectifs étaient l’amélioration de la connaissance du patrimoine, l’augmentation de la visibilité touristique du territoire transfrontalier, l’accroissement du tourisme de court séjour et l’amélioration du professionnalisme du personnel touristique et du patrimoine.

 

La Wallonie picarde, territoire partenaire de Mons 2015

Mons, la Capitale européenne de la Culture en 2015 comptait 14 partenaires. Parmi ceux-ci, treize villes de Belgique et de France et un territoire : la Wallonie picarde. Un partenariat atypique concrétisé le 18 octobre 2014 par la signature de la convention de soutien à la Capitale européenne de la Culture en présence du Premier Ministre de l’époque Elio Di Rupo. 18 Villes et Communes de Wallonie picarde ont adhéré à la construction de cette dynamique culturelle territoriale inédite et solidaire baptisée les « 400 coups ».

 

Art/terre dans le cadre des Open Sites

Open Sites est une manifestation de création contemporaine transfrontalière qui interroge les artistes sur l’empreinte sociale, culturelle, historique, industrielle et paysagère de trois villes de l’Eurométropole : Comines-Warneton, Villeneuve d’Ascq et Ieper. Art/terre met ou plutôt mettait à l’honneur l’argile exploitée par l’industrie locale car la dernière édition a eu lieu en septembre 2016.

 

Valorisation de la voie romaine Velzeke-Aubechies-Bavay

Les quatre sites touristiques majeurs, Velzeke, Aubechies, Pommeroeul et Bavay, ont été associés pour créer un seul produit touristique « voie romaine » offrant ainsi une expérience complète au visiteur. S’étendant sur 85 km (15 en Flandre, 63 en Wallonie, 7 en France), ce tronçon de voie romaine est désormais agrémenté de bornes et de panneaux d’information et d’interprétation auxquels viennent s’ajouter différents documents promotionnels. Point d’orgue de cette valorisation, une « marche romaine » a été organisée durant le week-end de Pâques 2011.

 

Crédits photos: Jaco Wagner, Enghien-Edingen.be, Ideta