Cet été, la Wallonie picarde a séduit les Belges

Si l’épidémie de Covid-19 a provoqué une baisse du nombre de touristes étrangers et de groupes en Wallonie picarde, les professionnels du tourisme de la région dressent un bilan positif de la saison estivale grâce à une augmentation du flux de touristes belges.

Selon le bilan réalisé par la Maison du Tourisme de la Wallonie picarde, le tourisme de proximité a permis à la région de tirer son épingle du jeu. Pour preuve, la hausse marquante de la fréquentation enregistrée par certains opérateurs, comme l’office du tourisme de Beloeil qui affiche une augmentation de 150% par rapport à 2019. À Tournai, le Musée d’Histoire naturelle et le Musée des Beaux-Arts ont vu leur nombre de visiteurs augmenter de 26% en juillet. À Tournai, l’intérêt de nos compatriotes pour le patrimoine et les musées de la Cité aux Cinq Clochers s’est manifesté par une fréquentation de 77% de touristes belges (41% de Wallonie, 27% de Flandre et 9% de Bruxelles capitale) selon l’office du tourisme. Malgré l’annulation des visites de groupes, l’Hôpital Notre-Dame à la Rose à Lessines a lui aussi séduit le touriste belge qui a pu profiter de l’espace terrasse et du jardin pendant tout l’été. Si Beloeil et son château ont attiré 60 à 80% de touristes flamands – une tendance confirmée par la Maison des Randonneurs au Mont de l’Enclus et l’office du tourisme de Bernissart – le Château d’Attre et l’office du tourisme de Chièvres recensent un public majoritairement local. La Maison des Géants d’Ath, l’Archéosite et Musée d’Aubechies-Beloeil, l’Escale forestière-Bon-Secours ou encore l’Ecomusée du Pays des Collines ont enregistré pour leur part une hausse du nombre de visiteurs wallons. Les espaces et beaux paysages du parc d’Enghien et du Pays des Collines ont vu arriver de nouvelles clientèles. « Il s’est avéré que le public a manifesté un intérêt pour les activités en plein air, si bien que nous avons réalisé des chiffres bien supérieurs aux saisons touristiques précédentes. La saison a été un énorme succès, inespéré, avec d’importantes retombées sur l’Horeca et les commerces locaux, » confie l’équipe de la Maison du Pays des Collines.

Côté hébergement de terroir, le « Bilan de l’été en Wallonie » du Commissariat général au Tourisme annonce une augmentation du taux d’occupation par rapport à 2019, avec des réservations principalement effectuées par des Belges pour une durée de séjour plus longue. Après de nombreuses annulations et quelques reports liés au confinement, les hébergements ruraux de Wallonie picarde, et notamment ceux présents sur les centrales de réservation internationales ont vu leur planning de réservations se remplir rapidement. Par contre, les hôtels de Wallonie picarde qui ont été contraints pour certains de fermer ou de réduire leur activité suite à de nombreuses annulations de dernière minute présentent encore aujourd’hui des difficultés à remplir leurs établissements, les clientèles d’affaires, les groupes et les visiteurs étrangers étant toujours absents. Cependant ces hôtels offrent une qualité et des capacités d’accueil significatives pour accueillir des réunions d’entreprises qui recherchent des lieux qui répondent à leurs besoins de distanciation physique.

UNE CAMPAGNE DE PROMOTION LOCALE

La campagne de promotion « Cet été je visite la Wapi » lancée par la Maison du Tourisme de la Wallonie picarde pour soutenir le tourisme et ses opérateurs n’est sans doute pas étrangère au succès du tourisme de proximité. Avec les opérations « Bienvenue chez nous en Wapi » et « Rendez-vous en terre inconnue, en Wapi ! », la Maison du Tourisme a collaboré tout au long de l’été avec des personnalités de la région, des influenceurs et des blogueurs pour faire la promotion de la Wallonie picarde. Leurs aventures aux quatre coins de la région, leurs rencontres hautes en couleurs et leurs commentaires sur la qualité de l’accueil et la beauté des paysages ont été largement partagés sur les réseaux sociaux. Sur le site Visitwapi.be, le nombre de visiteurs a plus que doublé avec près de 200.000 visiteurs uniques et 250.000 pages vues sur la période juillet-août. Sans surprise, les pages consacrées à la randonnée à pied et à vélo sont les plus consultées. Ainsi, sur la période de mars à août 2020, 16 014 fiches de randonnée ont été téléchargées, ce qui représente une augmentation de 133% par rapport à 2019. La page Instagram VisitWapi lancée en 2018 a vu ses abonnés augmenter de 40% et son #Ilovewapi utilisé près de 2000 fois sur la saison estivale. Des chiffres boostés par le partage pendant le confinement des plus belles photos des Wallons picards sous forme de cartes postales.

LE SUCCÈS DE LA RANDONNÉE À VÉLO ET PÉDESTRE

La randonnée reste l’atout gagnant de la Wallonie picarde. Le pack Rando « spécial Covid-19 » avec son prix attractif et ses 2 300 km de randonnée à pied et à vélo en Wallonie picarde a été vendu à 1166 exemplaires entre le 15 juin et le 31 juillet. Succès identique pour le topoguide Pays des Collines paru fin juillet qui a été écoulé à 1031 exemplaires en un mois et demi. Le topoguide en français est épuisé mais sera à nouveau disponible dès le 5 octobre. Enfin, pas moins de 2800 participants ont tenté leur chance entre le 1er et le 31 juillet pour remporter l’un des 100 chèques tourisme Wapi d’une valeur de 100€, à dépenser chez les acteurs touristiques membres de la Maison du Tourisme avant le 30 septembre 2020.

La saison printemps-été 2020 en chiffres:

2 801 participants au concours Chèques tourisme

474 061 pages vues sur Visitwapi.be

16 014 fiches rando téléchargées sur Visitwapi.be

1 031 topoguides Pays des Collines vendus en un mois et demi

1 282 packs rando vendus en un mois et demi

16 887 fans sur la page Facebook Visitwapi

785 photos reçues #VisitwapiAtHome & FenetreSurLaWapi

 

Date de publication: 14/10/2020