Plénière du Conseil de développement: les participants ont entendu Thomas Dermine sur le Plan de Relance

La crise sanitaire qui paralyse notre pays depuis près d’un an maintenant entraîne dans son sillage une autre crise, économique celle-là. Pour enrayer le phénomène et même inverser la tendance, la Belgique mise sur un plan de relance ambitieux. Un plan dont le Secrétaire d’Etat pour la Relance, Thomas Dermine a présenté les grandes lignes à l’occasion de la plénière du Conseil de développement de ce 19 janvier.

Une enveloppe de plus de 5 milliards européens

Ce sont précisément 5,925 milliards de fonds européens que les différents niveaux de pouvoir vont se partager. Si un accord est déjà intervenu sur la répartition entre les différentes entités, reste encore une étape cruciale : la sélection des projets qui seront proposés. Des projets qui devront répondre aux cinq grands défis identifiés :
   - Le défi environnemental
   - Le défi numérique
   - Le défi de mobilité
   - Le défi de solidarité
   - Le défi de productivité

La Commission européenne a été on ne peut plus claire à ce sujet, la transition vers une économie décarbonée et l’accélération vers le développement numérique sont pour elle des priorités absolues.

 

La Wallonie picarde entend saisir la balle au bond

Attentive à toutes les opportunités, la Wallonie picarde a répondu à l’appel à projets lancé fin 2020 en déposant plusieurs fiches en lien avec l’économie circulaire, la cybersécurité, les Smart cities ou encore l’agro-numérique. La Wallonie picarde le sait, le décrochage de fonds européens est essentiel à la mise en œuvre de projets visant à poursuivre sa dynamique de développement. C’est donc avec grand intérêt que les participants à la plénière du Conseil de développement ont entendu le Secrétaire d’Etat.

 

Date de publication: 20/01/2021