La Wapi échange sur les bonnes pratiques en matière de vaccination

De nombreuses communes sont interpellées par des citoyens s’interrogeant sur les aspects pratiques de la vaccination (Y a-t-il des permanences pour la prise de rendez-vous ? Je ne dispose pas de voiture, il y a-t-il une solution de mobilité mise en place au sein de ma commune ?). Si dans certains cas, des solutions sont effectivement apportées au niveau communal, il semble important d’échanger sur le sujet.

C’est dans cette perspective qu’était organisé, le 2 avril dernier, un webinaire prenant la forme d’un atelier d’échange de bonnes pratiques réunissant des représentants des 23 communes et CPAS de Wallonie picarde et leur PCS. Organisé à l’initiative du Groupe de travail Santé du Conseil de développement, de l’Observatoire de la santé du Hainaut et de la Task-force Covid Wapi sous la coordination de WAPI 2040, cet évènement avait pour objectif de s’inspirer et d’échanger sur les mesures prises dans les communes de Wallonie picarde en matière d’information et d’accessibilité à la vaccination.

Des initiatives pour informer au mieux les citoyens

Tous les citoyens sont convoqués, par tranche d’âge, via un courrier postal et parfois également par mail ou sms avec pour conséquence de provoquer de la confusion chez certains citoyens. Sur cette convocation figure un QR code destiné à rentrer sur le système et s’inscrire. L’accession au système peut également se faire via le site www.jemevaccine.be en rentrant son code à 16 caractères (une manipulation pouvant s’avérer difficile pour certains citoyens plus âgés). Enfin, l’inscription peut également se faire via le numéro de téléphone indiqué sur la convocation (cette ligne téléphonique étant saturée, il n’est pas toujours facile de prendre rendez-vous de cette manière).

Pour pallier aux difficultés de prises de rendez-vous par téléphone, plusieurs communes, par le biais du CPAS, du PCS ou de l’administration communale, ont mis en place des numéros verts pour aider les citoyens. Une information est également disponible via les bulletins communaux, le site internet ou encore des toutes-boîtes. Dans certaines communes des stewards de la ville ont également été formés pour l’aide à la prise de rendez-vous via le site internet.

Des aides à la mobilité

La gratuité des TEC et de la SNCB n’est pas suffisante et ne convient pas à tous les publics (personnes âgées, PMR). Beaucoup de communes ont choisi de travailler avec le taxi social ou les transports communaux. Dans certaines communes, des jours précis sont dédiés aux transports vers les centres de vaccination alors que dans d’autres, un système de planning a été mis en place.

A noter que dans certains territoires disposant d’une Centrale locale de mobilité, c’est celle-ci qui se charge de trouver des chauffeurs-bénévoles facilitant ainsi le travail des autorités. Une situation qui démontre l’utilité d’une telle structure supracommunale dont la mise en place en Wallonie picarde est actuellement à l’étude.

Malgré les nombreuses difficultés liées au contexte sanitaire actuel, les participants au webinaire se sont quittés sur un constat positif : les acteurs sociaux ont su faire preuve d’agilité et d’adaptation pour répondre à la crise. Un constat qui démontre que laisser aux acteurs locaux la liberté de prendre des initiatives dans un cadre prédéterminé présente un intérêt non négligeable pour la collectivité.

 

Date de publication: 27/04/2021